Anno Online décortiqué
JeuxF2P.com
Anno Online

Anno Online décortiqué

14/20

Basée sur 6 votes

1/52/53/54/55/5

Publiée le 23 septembre, 2014 à 20:19
Par Bébert

Se mettre dans la peau d’un colon débarquant sur une île en friche, tel est le postulat de départ d’Anno Online. Ubisoft a pris le temps, deux ans de développement, et les moyens, avant de sortir ce jeu de gestion en free-to-play jouable sur navigateur. Le résultat est il à la hauteur de l’attente suscitée ?

Dès les premières secondes du jeu, l’impression est forcément bonne, on ne s’attend pas vraiment à des graphismes de cette qualité sur un soft en free to play. Dans la lignée d’Anno 1404, autre réussite graphique, le jeu n’a certes pas de 3d mais le rendu est réussi.

Prise en main

Niveau prise en main, le tuto permet rapidement de prendre des repères pour évoluer, les menus étant plutôt intuitifs et bien pensés dans l’ensemble. Les missions de départ ont pour but de construire les prémices du village, la place du marché en premier, puis les habitations. Ensuite, pour nourrir les colons, des cabanes de pêcheurs.

L’élevage de moutons, qui va permettre de créer ensuite des tuniques, des champs de blé avec par la suite des moulins et boulangeries, tout s’enchaînent méthodiquement pour améliorer les infrastructures du village et le confort de ses habitants dont les attentes vont croissantes. Habitants qui eux mêmes évoluent en changeant de grades, les pionniers évoluant vers des statuts de marchands ou de nobles. La profondeur du gameplay paraît infinie, avec près de 120 bâtiments annoncés, qui apparaissent au fil de l’évolution et des missions dont la difficulté est constante.

Si les premières évolutions du jeu se font à grande vitesse, avec des bâtiments qui se construisent instantanément, en progressant dans le soft, le jeu de gestion devient de plus en plus lent. Non pas graphiquement ou pour des raisons de performances, mais simplement car les nouvelles infrastructures disponibles nécessitent des ressources de plus en plus importantes qui elles tardent à se collecter.

Attendre près de 3 heures pour pouvoir construire une boulangerie est particulièrement long, et il m’a fallu près de 7 heures pour construire un bateau pour aller explorer les environs et envisager ainsi, non pas de coloniser une nouvelle île, évolution possible par la suite, mais pour visiter les 7 secteurs de l’île principale.

La lenteur que prend le jeu ne gênera probablement pas les adeptes des jeux de gestion, habitués à ces attentes. Toutefois, l’alternative pour les plus pressés, réside dans la possibilité d’acheter des rubis avec de l’argent réel (49,90 euros pour 13000 rubis). Il sera ainsi bien plus rapide d’acquérir bateaux, boosters ou des ressources, mais le prix demandé est exorbitant. D’ailleurs, tout peut être obtenu sans ne rien débourser, si ce n’est du temps et de la patience.

Verdict

En définitive, Anno Online est un jeu dont les graphismes sont superbes, Ubisoft a vraiment pris soin de proposer une grande qualité sur ce plan, mais également au niveau du gameplay, profond, prenant, avec une interface intuitive et claire qui permet de rapidement être autonome dans la partie. Les missions s’enchaînent avec une difficulté bien proportionnée.

Le point noir réside au niveau de la durée, le calibrage des ressources avec les besoins nécessaires pour les nouveaux bâtiments engendre des lenteurs qui peuvent refroidir les non initiés à ce type de jeu. De plus, mais Ubisoft reste un éditeur qui logiquement veut rentabiliser son investissement, les prix pour acheter des rubis et ainsi évoluer plus vite sont vraiment prohibitifs.

Donner une note à Anno Online relève du dilemme. Partons du principe que le joueur qui viendra vers Anno Online est un adepte des jeux de gestion, et il faut bien reconnaître que le plaisir est au rendez-vous, autant grâce à des graphismes superbes que par le gameplay très riche, bien pensé, avec une durée de vie vraiment grande, l’île étant en soi immense, il sera possible ensuite d’en coloniser.

Les contraintes qui sont liées aux lenteurs ne sont finalement que des réalités économiques bien réelles, la ressource est rare, et plus difficile à collecter que les besoins ne le demandent. L’aspect tarif est secondaire, tous les éléments du jeu sont disponibles sont payés, donc celui qui choisira d’utiliser sa carte bleue le fera sans y être contraint. La note pour Anno Online est de 14, un jeu de qualité, bien pensé, avec les défauts inhérents au jeu de gestion en général.

Note de la rédac 14/20

Dossiers recommandés

Commentaires