2 MMOs morts trop tôt | Dossier
JeuxF2P.com
2 MMOs morts trop tôt

2 MMOs morts trop tôt

Publiée le 27 octobre, 2014 à 16:24
Mise à jour : 27 novembre, 2014 à 18:46
Par Bébert

Depuis une dizaine d’année le MMO est un genre qui fait de plus en plus d’émules au point aujourd’hui que de plus en plus de professionnels du milieu considèrent le genre comme saturé. Le succès d’un MMO tiens aujourd’hui autant de ses qualités que de la chance. Certains connaissent le succès alors que d’autres, dont les qualités sont unanimement saluées par la critiques comme par les joueurs, ne vont pouvoir assurer leur survie.

À l’approche d’halloween je vous propose une petite séance de spiritisme afin de rappeler à nos souvenirs des titres qui méritait un succès dont le public l’a privé.

Tabula Rasa

Dans le monde du MMO il y a des noms qu’il faut connaitre, Richard Garriott est de cela. Créateur de la série des Ultima, il est à l’origine de plusieurs studios comme Origins Studio ou encore le studio qui nous intéresse ici Destination Games. C’est au sein de ce dernier que notre monsieur va s’atteler au Projet Tabula Rasa. Le développement va être assez chaotique. L’équipe va d’abord devoir abandonner deux ans de travail, et donc autant de budget perdu, avant de se réorienter sur ce que sera le jeu. Le studio va dans le même temps être racheté par NCSoft, qui va alors imposer des conditions de travail et des deadlines extrêmement difficile à respecter.

Tabula Rasa

Finalement le jeu sort le deux novembre 2007. Malgré des concessions faites par les développeurs afin de respecter les délais le jeu recevra de très bonnes critiques. Richard Garriott promet alors que tout ce qui n’a pu être implémenté dans le jeu à sa sortie le sera gratuitement au fil des mises à jour.

Le jeu lui se présente comme un TPS futuriste. Les joueurs commencent le jeu avec un personnage identique, exception faite de l’apparence de celui-ci. C’est la première particularité de Tabula Rasa, il n’y a pas de classe. La progression se fait par spécialisation. Lorsque vous passiez un certain palier vous pouviez alors choisir une spécialisation, qui vous donnera accès au cap suivant à encore une fois un choix de spécialisation lié à la première. Durant votre phase de leveling vous pouviez à votre gréer utiliser les différents type d’équipement avant de choisir votre spécialisation et donc vos armes de prédilection. Autre spécificité de Tabula Rasa, il n’y avait aucune faction.

Tous les joueurs devaient se serrer les coudes contre un environnement particulièrement retors. Le jeu a apporté pour la première fois des éléments qui feront le succès des jeux qui les reprendront. En effet, les forces ennemies lançaient régulièrement des raids sur les villes, tuant ainsi les pnj et bloquant la progression des joueurs. Ceux-ci étaient alors contraints de libérer la ville pour pouvoir avancer.

C’est le 28 Février 2009 soit à peine un an et demi après sa sortie que NCSoft décide de fermer les serveurs du jeu. Bien que Tabula Rasa avait une fan-base importante et surtout un taux de rétention des joueurs des plus respectables, le nombre de ceux-ci n’atteignit pas les quotas exigés par NCSoft. Cette décision fut le début d’une longue bataille judiciaire entre l’éditeur et le créateur du jeu que ce dernier finira par gagner. Aujourd’hui encore Tabula Rasa est considéré par bien des joueurs comme un des plus gros potentiels gachés du MMO et par tous comme le premier échec d’un MMO triple A.

Depuis 2013 un groupe de fan planche pour faire revivre le jeu en F2P, vous pouvez les soutenir dans leur démarche via cette pétition : http://www.gopetition.com/petitions/ressurection-of-richards-garriott-tabula-rasa.html

Warhammer Online : Age of Reckoning

Souvent appelé War par les joueurs, Warhammer Online est une bonne illustration du secteur du MMO. Annoncé une première fois en 2000, le jeu est finalement annulé en 2004 car les couts de développement étaient devenus trop important. En 2005 Mythic Entertainement relance le projet après avoir acquis les droits d’exploitation de la licence. Les fans sont alors impatients. Une première fois annoncé pour fin 2007 et après de nombreux reports le jeu voit finalement le jour le 18 septembre 2008. Il va alors connaitre un début d’exploitation phénoménal avec notamment plus de 500 000 abonnements au cours de la première semaine.

Warhammer Online: Age of Reckoning

Mais très vite, poussé par une concurrence toujours plus importante et une orientation RvR moyennement apprécié par les joueurs européens. GOA, alors en charge des serveurs, décident de fermer 63 serveurs en mars 2009.Six mois plus tard c’est au tour des serveurs espagnoles et italiens d’être clôturés. Néanmoins le jeu dispose d’une communauté de joueurs encore suffisamment nombreuse pour décider Mythic Entertainement à reprendre la gestion des serveurs après l’annonce de GOA de quitter le navire en juin 2010. Le jeu continuera son exploitation, toujours poussé par des fans très actifs. Malheureusement, après un peu plus de cinq ans d’existence, le jeu tirera définitivement sa révérence le 18 décembre 2013.

WAR a connu cinq ans d’exploitations et a fermé ces portes il y a moins d’un an alors pourquoi en parler. Tout d’abord parce qu’il est l’exemple même de l’évolution du marché des MMO. Alors qu’il y a six ans un jeu pouvait fonctionner en se basant uniquement sur un modèle PvP ou au contraire PvE, aujourd’hui la concurrence et les joueurs toujours plus exigeants oblige les développeur à créer des jeux proposants les deux. Alors oui pour le leveling War proposait bien du PvE mais celui-ci était anecdotique et sans profondeur malgré un univers très riche qui offrait d’énormes possibilités. Mais le jeu a innové et même inspiré ses concurrents. Il fut par exemple le premier à proposer des évènements aléatoires ouvert, un élément que reprendront des titre comme Guild War 2 ou encore Rift. Le jeu proposait également « le tome de la connaissance », qui regroupait un bestiaire, un suivi de quête extrêmement poussé, sans oublier un élément que même le mastodonte qu’est World of Warcraft viendra à intégrer, les hauts faits.

Le devoir de mémoire

Je pourrais vous citer d’autres exemples, mais ceux-ci sont de loin ceux qui m’ont laissé les souvenirs les plus mémorables. Mais pas seulement, je les ai également choisis parce que directement ou indirectement ils ont eu une influence sur les MMO tels que nous les connaissons maintenant. Alors évidement aucun de ses deux jeux n’est parfait mais ils avaient plus de qualités que nombres de ceux que l’on trouve maintenant. Ils montrent également l’importance du contexte dans lequel ils sortent.

En effet Tabula Rasa est sorti au moment où World of Warcraft et Linéage 2 trustaient le marché et où l’héroïque fantasy était un véritable phénomène de mode. Difficile dans ces conditions d’imposer un univers de science-fiction futuriste. Quant à WAR, son orientation purement adulte, très fidèle au matériau d’origine, le limitait aussi à un public mature, se privant du coup d’une partie importante des joueurs.

Bref l’histoire du jeu vidéo regorge de jeu injustement méconnu et il est plus facile d’appréhender le marché actuel en ayant connaissance des évènements qui l’ont conduit à devenir ce qu’il est.

Et vous chers lecteurs, de quel MMO êtes-vous nostalgiques ?

Dossiers recommandés

Discussion sur le dossier

  • KevAli

    Super d’accord pour warhammer ! J’ai jamais compris pourquoi ils ont abandonné un jeu avec autant de joueurs fidèles… On le re-veut svp messieurs ;)

  • Hantse

    J’ai jouer a Tabula Rase, et franchement je concept était génial, dommage pour la fermeture …